/ DReAM

Outil DReAM

C’est quoi ?

Un outil de Description, d’Analyse et de Régulation des dispositifs d’accompagnement des enseignants novices structuré en 3 parties :

Identifier et expliciter en quoi consiste le dispositif.

Prendre un temps pour interroger le dispositif en choisissant un angle d’analyse
-
Clarifier des éléments du dispositif en regard de cadres issus de la littérature et penser des régulations.

Tirer les leçons de l’analyse et mettre le dispositif en perspective

Pour qui ?

Des enseignants, des formateurs, des chercheurs, des accompagnateurs pédagogiques, …

Par qui ?

Un groupe composé d’enseignants - chercheurs des Hautes Ecoles du réseau libre et de l’UCLouvain : Biémar, S. ; Cornet, M-C. ; Deprit, A. ; Fabry, S. ; Guerriat, A. ; Labeeu, M. ; Kinet, A. ; Salamon, A-J. ; Maes, O. ; Vifquin, J-M. ; Watteyne, M. ; Zuanon, E.

Pourquoi utiliser cette grille d’analyse ?

  • Prendre du recul par rapport à un dispositif existant des enseignants novices pour identifier ses spécificités, le réguler, l’adapter, le modifier, l’enrichir.
  • Concevoir des dispositifs en étant guidé par des questions qui alimenteront la réflexion : la partie description constitue une aide à la conception. Il constitue une ligne directrice des points à prendre en considération pour mettre son dispositif en place.
  • Questionner un dispositif à des fins de recherche.
  • Faire mémoire des dispositifs existant au sein d’une ou plusieurs institutions.
  • Créer une communauté d’accompagnateurs d’enseignants qui souhaiteraient échanger sur des problématiques communes et s’enrichir des expériences des autres.

Comment utiliser DReAM ?

L’outil offre des opportunités sous forme de questions pour élaborer et/ou prendre du recul par rapport à un dispositif de soutien des enseignants/transitants lors de leur insertion professionnelle.

Vu les nombreux termes utilisés pour qualifier ce public (enseignants débutants, novices, futurs enseignants ), nous faisons le choix de les dénommer « transitants » : enseignants en cours de formation initiale ou dans les 5 premières années professionnelles comme enseignant. Chacun investit ce terme en fonction de son projet. (Cidivini et Van Niewenhoven, 2016)

Même si la première étape de description est indispensable, les suivantes sont libres d’accès. Le rédacteur peut toujours choisir de ne pas répondre à certaines questions parce qu’il n’a pas l’information ou parce que la question n’est pas appropriée à son contexte et/ou à ses intentions.

Concrètement,

  • Décrire son dispositif consiste à identifier les parties constitutives du dispositif. C’est la première étape. Il s ‘agit de constituer un matériau de base pour penser la conception du dispositif, envisager son analyse à des fins de régulation ou encore pour le diffuser. Le travail peut s’arrêter là ou se poursuivre avec l’analyse et la prise de recul (partie ReA).
  • Investir la partie « ReA », consiste à choisir une des portes d’entrée, qui propose d’analyser le dispositif selon un angle défini, et de répondre aux questions. Celles-ci sont pensées pour soutenir la démarche d’analyse avec l’appui de cadres théoriques qui aident à prendre du recul et à identifier les spécificités du dispositif. Les cadres d’analyse ont été choisis pour leur caractère opérationnel et sont situés dans le temps. Il vous est possible d’ en ajouter en fonction de vos ressources et de vos projets. Il n’y a pas d’ordre dans les portes d’analyse à investiguer. Chacun choisit celle qu’il a envie d’ouvrir en fonction de ses besoins, de ses intérêts. Les portes peuvent être investies indépendamment les unes des autres même si des liens existent entre certaines.
  • Entrer dans la partie « M », consiste à prendre un recul supplémentaire sur le dispositif, envisagé dans son contexte temporel et institutionnel : ses caractéristiques, ses points forts, sa pérennité, etc. Il offre une occasion de se questionner sur ces aspects, seul ou en équipe.

 

Utiliser gratuitement l'outil

DReAM est mis à disposition sur cette plateforme.
Il suffit de vous inscrire pour le découvrir et l’utiliser.

L’inscription vous permettra de conserver les données que vous encodez.

Veuillez vous connecter pour accéder à cette partie.

Pas encore de compte ? Inscrivez-vous